Faut-il que l’on se coupe du monde pendant 1 mois ?

Chaque mois, pour chaque numéro, deux étudiants en partenariat avec Eloquentia débattent d’une question plus ou moins fondamentale… Le but est de réaliser un exercice d’éloquence et de débat par écrit. Nous les publions maintenant en ligne !
Vous aussi, ça vous tente ? Envoyez-nous un petit mail à contact@ledrenche.fr, on s’occupe du reste !

POUR

Quel bonheur d’oublier les tracas du quotidien !

Billet rédigé par :

Théobald Delacourt

Étudiant à Paris XII
http://eloquentia-saintdenis.fr/

Quelle période particulière que celle-ci ! La terre entière s’arrête de tourner, pour tourner autour d’un ballon, rond également, mais pas autant que la plupart des supporters.

Quelle atmosphère, quelle harmonie, où enfin l’humanité presque toute entière arrête ses conflits, arrête de se taper dessus, et de détester son voisin, pour enfin se mettre d’accord et détester seulement l’arbitre.

Quel bonheur d’oublier les tracas du quotidien, le stress du travail, les débats politiques pour se recentrer sur l’essentiel : pénalty ou pas ? Main ou pas main ? 4-4-2 en losange ou 4-5-1 en étoile ? Poteau rentrant ou barre sortante ? Rentrer dans les poteaux ou sortir du bar ? Pour ou Contre la coupe de Neymar dans cette Coupe du monde ? Couper les cheveux de Neymar ou j’en ai marre de son coupé-cabriolet ? Voilà les vrais débats !
Rare moment où les Français s’intéressent à des pays comme le Costa Rica, découvrent avec joie le drapeau du Panama et découvrent avec une joie plus grande encore que… bein… ils sont dans quelle poule les Italiens ? Ah oui, c’est vrai, ils ont été éliminés avant la Coupe du monde ! La vengeance est un plat qui se mange plus froid que les spaghettis.

Faisons ici une parenthèse, pour indiquer une raison supplémentaire et toute particulière de véritablement se couper du reste du monde si l’on est Italien : la planète doit être littéralement invivable pour nos amis Italiens…

En conclusion, comment donc ne pas se réjouir de cette communion mondiale ? Ah, oui, ils sont bien fous, ceux qui se foutent du foot !

CONTRE

Ne devenez pas ingrats, restez connectés !

Billet rédigé par :

Jeanne Vélen

Étudiante à l’Université Paris V
http://eloquentia-saintdenis.fr/

Question philosophique, voire question sociale puisqu’on parle désormais d’un nouveau droit pour le travailleur : le droit à la déconnexion – un droit censé lui permettre de se couper du monde au moins quelques heures. Donc une question d’actualité qui peut sembler légitime a priori.

Mais en réalité il s’agit d’une question parfaitement triviale, car la réponse est d’une dramatique évidence : non, cent fois non, il ne faut pas se couper du monde et encore moins pendant 1 mois. Et l’histoire de l’humanité nous abreuve en exemples pour nous en convaincre. Prenons celui des peuples amérindiens. Après avoir profité d’une période de froid pour franchir le détroit du Bering, ces peuplades ont lâchement profité du rechauffement climatique de l’époque (et sans Diesel s’il vous plait) pour se couper du monde. Et pas qu’un mois : pendant plus de 11000 ans ! Et pour quel résultat ? Inadaptés aux charmes de la grippe espagnole et incapable de comprendre l’intérêt majeur que représentait l’or (pour la simple raison qu’il était trop fragile pour un faire le moindre objet pratique) ces hommes et femmes coupés du monde pendant trop longtemps n’ont pas réussi à profiter pleinement des bienfaits du modernisme et de la religion catholique. Les ingrats !

Mes détracteurs me retorqueront que dans ce cas, la période d’isolement était trop longue. Alors je leur proposerai l’exemple du crash du vol 571 Fuerza Aéra dans la cordillère des Andes en 1972. Les survivants se sont alors retouvés complétement coupés du monde. Bilan : sur les 28 survivants, seuls 16 ont survécu après un mois (mais pas avec tous leurs orteils) et comment ? En mangeant leurs morts…. Les ingrats !

Alors non. Ne devenez pas ingrats. Restez connecté et profitez pleinement de cette Coupe du monde pour supporter nos bleus qui se chargeront jeudi de rappeler à nos amis péruviens ce qu’il en coûte de se couper du monde !

Quelle est votre tribune préférée ?

 

Soyez le premier à commenter