Comment prononcer « Le Drenche » ?

Numéro 1S’informer

Depuis le début de l’aventure « Le Drenche », une question revient systématiquement chez nos lecteurs : comment doit-on le prononcer ? A l’américaine (« le Drènch ») ou de manière plus classique (« le Drânche »). Et la question n’est toujours pas tranchée. Le débat fait rage, chaque camp défendant son point de vue avec beaucoup (trop) d’ardeur. Il était donc temps pour le plus grand journal de débat du pays (en toute modestie) de lancer ce sujet crucial, au cœur des préoccupations des françaises et des français.

Et finalement quoi de plus logique pour un journal de débat que d’avoir un nom qui fait débat ?

Ce débat est une version actualisée du tout premier débacon du Drenche, visible ici

Comment prononciez-vous le Drenche avant de lire cet article ?

Numéro 2

Se positionner

Le principe du Drenche est de présenter l’actualité sous forme de débats. Le but est qu’en lisant un argumentaire qui défend le « pour » et les arguments du camp du « contre », vous puissiez vous forger une opinion ; votre opinion.

LE DRÂNCHE

Non à ce courant néologiste barbare !

Billet rédigé par :

Xavier Guignard



Non. Je dis non à ce courant néologiste barbare, visant à supprimer les accents circonflexes dans le but d’une soi-disant popularisation de la langue française. Je milite pour que Drânche porte un accent circonflexe, au même titre que chââteau, chevââlière, ou fils-â-pâpâ. Pourquoi ? Etymologiquement, drânche vient du lâtin « dranchus », littéralement « le débat » ou « la fracture », qui donnera plus tard une « drânche de jambon », « dranchez votre chambre Charles Edouard », ou encore le fameux proverbe « Dranch’en va la cruche à l’eau, à la fin elle se casse. » Enlever son châpeau chinois au Drânche, c’est comme enlever son pastis à un joueur de pétanque : c’est le tuer !

Imaginez cette simple phrase, racontant mes souvenirs d’enfance, si les accents étaient ôtés :
« Et là, fermée, mémé m’a donné un baiser. »
Et bien cela donnerait :
« Eh, la ferme, meme madone imbaisée ! » … supprimant d’un seul coup tout le romantisme de la situation !

Je Dranchéris ! Supprimer les accents aurait pu changer le cours de l’histoire ! Imaginez Henri IV et son fameux « ralliez vous à mon panache blanc ». Un accent de trop et la bataille d’Ivry eut été un désastre, les troupes regroupées autour d’un bon Panaché blanc bien frais ! Un accent qui fait perdre toute une bataille, c’est un accent grave, non ?
C’est aussi pour cela que les poissons du lac Titicaca ont mauvaise haleine. Quel rapport me direz-vous ? Mais parce que ce lac sent grave !
Ca vous laisse circonflexe ? Moi, en tous cas, j’ai dranché la question, je suis contre !

LA DRENCH’ TOUCH

Pourquoi rester en stand-by quand le monde n’accepte plus d’être has-been ?

Billet rédigé par :

Le Frenchie "Tad"



Il y a des anglicismes qui excorient la self-esteem de nos professeurs de français comme il y a de ces morts mots, utilisés seulement d’une Rousse ou d’un petit Robert, qui désespèrent les jeunes générations aujourd’hui tant portées à l’interculturel, et donc aux challenges de l’inter-linguistique.

Pourquoi rester en stand-by quand le monde n’accepte plus d’être has-been ? Pourquoi ne pas voir les possibilités d’un langage no limit mêlant le vocabulaire d’une communauté internationale à notre identité linguistique ? Nos esprits sont déjà en bluetooth avec nos voisins d’outre-Manche, qui influencent autant notre know-how que notre cher way of life à la française. Les small talks des debriefings after-work de nos responsables marketing ou les flyers qui viennent jusque dans nos bars lounge ou sur la table du brunch à propos du best-of des one-man-shows sont déjà bien bilingues, sinon précurseurs d’un nouvel idiome !

Dirons-nous ainsi que ce journal est comme le boum originel dans le monde du journalisme, ou qu’il en est le big-bang ? Scoop, toujours prêt ! – Qui parle encore d’exclusivité ? – Dirons-nous enfin, de notre langoureuse langue franche, que le Drânche s’épanche sur les blanches planches des kiosques… ou que le Drench’ est un best-seller  ?

Amis lecteurs, ne restons pas vintage ; soyons trendy : lisons le Drenche avec la Drench’ touch !

 

Comment prononcez-vous le Drenche après avoir lu cet article ?

 

Soyez le premier à commenter

image user Ajoutez un argument POUR Argument POURPOUR
Ajoutez un argument CONTRE Argument CONTRECONTREimage user