Les chasseurs : premiers écologistes de France ?

Chasseurs premiers écologistes de France
Crédit : rodimovpavel / Adobe Stock

Numéro 1

S’informer

Qu'est-ce que la chasse et qui sont les chasseurs ?

La chasse est la traque d’animaux dans le but de les capturer ou de les abattre, les manger ou les détruire. Elle est soumise à une réglementation et n’est donc pas à confondre avec le braconnage qui est en dehors du cadre légal.

Il existe différents types de chasse :

  • la chasse à tirs (armes à feu et arcs) : elle peut être individuelle ou en groupe
  • la chasse par type de gibier
  • la chasse à courre
  • la chasse au vol
  • la chasse au leurre…etc

Aujourd’hui la chasse rassemble 1,2 million de personnes en France dont 98 % d’hommes. La moitié ont 55 ans ou plus. A côté de cela, près de 5 millions sont porteurs du permis de chasse et leur budget annuel moyen est de 2800€.

La France est le pays qui compte le plus de chasseurs en Europe avec en tête la région Nouvelle Aquitaine (209 000).

Sources : Wikipédia, Fichier central FNC, analyses BIPE

Quelles sont les espèces chassées ?

Aujourd’hui, 89 espèces sont chassables en France :

  • le gibier sédentaire et gibier d’eau : les pigeons, faisans, perdrix, grives, canards
  • le grand gibier : sangliers, cervidés

L’ONCFS estime qu’il y a 30 millions d’oiseaux et de mammifères abattus chaque année.

Pourquoi on en parle en ce moment ?

Le 27 août, la Fédération nationale des chasseurs (la FNC) a lancé une campagne de communication nationale intitulée « Les chasseurs, premiers écologistes de France ».
Cette campagne comprend une campagne d’affichage, des posts sponsorisés sur les réseaux sociaux, ainsi que des spots audio diffusés sur 850 radios locales.

Cela concorde également avec la décision de l’Elysée de diviser le prix du permis de chasse par 2. Cette annonce a été évoquée par Nicolas Hulot lors de sa démission, où il dénonçait le lobbying des chasseurs.

Cette campagne a fait réagir de nombreuses associations, notamment écologistes, l’occasion pour nous de poser le débat.

Numéro 2

Se positionner

Le principe du Drenche est de présenter l’actualité sous forme de débats. Le but est qu’en lisant un argumentaire qui défend le « pour » et les arguments du camp du « contre », vous puissiez vous forger une opinion ; votre opinion.

Quelle est votre opinion avant de lire l'article ?
LE « POUR »

Les chasseurs donnent plus à la nature qu'ils ne lui prennent

Billet rédigé par :

Jean-Pierre Arnauduc

Directeur technique de la FNC (Fédération nationale des chasseurs)
http://www.chasseurdefrance.com/

Il faut d’abord savoir une chose, le chasseur ne fait pas que chasser. Quand il ne chasse pas, tout au long de l’année, il travaille sur son territoire, il l’entretient, il l’aménage. Ici il plante une haie, là il récrée un étang ou une mare, ici encore il ensemence une parcelle nourricière pour les animaux, là-bas encore il défriche un ancien alpage abandonné…Et s’il plante une haie d’abord pour le gibier, celle-ci sera aussi bienvenue pour toutes les autres espèces protégées qui y vivent ! Bien sûr, ils ne font pas n’importe quoi puisque leurs actions sont encadrées, le plus souvent, par leurs Fédérations de chasseurs, fortes d’un réseau de près de 1000 professionnels de la nature et de la faune sauvage, les Techniciens cynégétiques.

Selon une étude indépendante (BIPE 1 et 2), ces chasseurs agissant bénévolement et concrètement pour la nature sont près de 700 000 ! Au total, ils donnent l’équivalent de plus de 30 000 ETP chaque année pour la nature et cela représente 360 Millions d’euros par an ! Qui dit mieux ?

Tout cela est facile à vérifier puisqu’une base de données publiques mise en œuvre par la FNC en 2016, « Cyn’actions biodiv’ », a déjà recensé près de 800 de ces actions en faveur de la nature et de la biodiversité, réalisées par les Fédérations de chasseurs et leurs chasseurs sur le terrain.

Les chasseurs français ont même créé une fondation nationale reconnue d’utilité publique et entièrement dédiée à l’acquisition de milieux naturels menacés par l’urbanisation ou l’intensification agricole afin de les sauvegarder définitivement. Ils la financent chaque année sur leurs propres deniers, à hauteur de 400 000 Euros annuels. Aujourd’hui, la Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage a sauvé près de 250 sites naturels dans plus de 60 départements français, dont nombre de zones humides.

Oui, les chasseurs français donnent plus à la nature qu’ils ne lui prennent.

Sources :

Cyn’Actions Biodiv’ :  http://chasseurdefrance.com/lancement-officiel-de-notre-nouvelle-application-cynactionsbiodiv/
BIPE1 : http://chasseurdefrance.com/wp-content/uploads/2018/08/fnc-etude_socioeco_numerique_nationale-V2-juillet-2016.pdf
BIPE 2 : http://docs.chasseurdefrance.com/bipe2.pdf

LE « CONTRE »

En attendant une chasse écologique

Billet rédigé par :

Allain Bougrain Dubourg

Président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), auteur de "Lettres des animaux à ceux qui les prennent pour des bêtes" (édition les Echappés)
https://www.lpo.fr/

Cette affirmation est aussi grotesque que mensongère. Du reste, même l’Autorité de régulation de la publicité a exigé l’apposition d’un point d’interrogation !

Certes tous les chasseurs ne sont pas des viandards, et j’ose même croire que certains se préoccupent de la nature. Mais la réalité de la chasse à la Française c’est 64 espèces d’oiseaux chassables, soit le double de la moyenne européenne ; dont 20 en mauvais état de conservation et inscrites comme telles sur les listes rouges de l’UICN ;
La tourterelle des bois, par exemple, a vu sa population chuter de 80 % au point que l’Europe a demandé un moratoire.
Sur  pression des chasseurs, la France s’y est opposée et veut continuer d’en abattre 100 000 par an ! Que dire aussi des alouettes des champs, dont le Muséum National d’Histoire Naturelle  et le CNRS révèlent l’effondrement de 30 % des populations et que les chasseurs veulent continuer de piéger ou tuer à raison des 500 000 par an !
Bien d’autres espèces agonisantes restent chassables. Ce comportement indigne n’est guère écologique ! On peut également évoquer les milliers d’oiseaux braconnés chaque année ainsi que les nombreux responsables cynégétiques pris la main dans le sac pour braconnage…
S’ajoutent au bilan, des pratiques barbares infligeant des souffrances inacceptables : déterrage des blaireaux, glu, écrasement et étranglement des passereaux, conditions déplorables de détention des appelants, chasse à courre etc. ;

« Nous régulons la nature », disent les chasseurs. Il convient de leur rappeler qu’ils lâchent 15 millions d’animaux d’élevage dans la nature afin de les tirer comme à la foire ;

Parmi les multiples constats « contre nature », il faut souligner des oppositions systématiques aux créations d’espaces naturels protégés ;

Côté pollution, les chasseurs peuvent se flatter de déverser 6000 tonnes de plomb  dans la nature chaque année avec des conséquences catastrophiques sur la santé ; sans parler des cartouches abandonnées ;

La cohabitation n’est également pas exemplaire. Des secteurs entiers sont interdits à la promenade comme si la nature appartenait aux porteurs de fusils. Sans parler des accidents de chasse conduisant à la mort.

En conclusion, il faudra une véritable transition culturelle pour que le monde de la chasse puisse se prétendre « les premiers écologistes de France »…

Quelle est votre opinion maintenant ?



plus
Ajoutez un argument POUR
Ajoutez VOTRE argument
Ajoutez un argument CONTRE
plus




S’engager


35 Commentaires

image user Ajoutez un argument POUR Argument POURPOUR
Connectez-vous pour utiliser cette fonctionnalité !
  • Il est difficile d’être manichéen sur ce sujet. Je pense que sur le nombre total de chasseurs en France, certains ont à coeur la considération écologique. Mais, malheureusement, d’autres n’ont pas cette vision. Je ne crois pas qu’ils soient aujourd’hui les premiers écologistes et honnêtement le discours de Mr Arnauduc est faible… les chiffres donnés par Mr Dubourg sont bien plus éloquents, et navrants. A quand une réelle conscience ?

    • Parce qu’il existe une chasse écologique ?

    • Oui :
      Les autres animaux chasses, et leur chasse peut être considérée comme écolo car elle participe au maintient de la biodiversité. Donc oui il existe bien un type de chasse écolo.
      La chasse à courre ressemble plus à un génocide, ce qu’aucune autre espèce ne pratique, c’est pour cela que pour moi, cette chasse n’a pas de raison écologique.

    • une chasse écolo ? c’est toujours l’argument mis en avant (les régulateurs de la biodiversité) ! pourquoi ne pas se contenter seulement des chevreuils et des sangliers en surpopulation ! pourquoi constamment rajouter sur la liste des espèces chassables des espèces qui étaient sur la liste rouge des espèces menacées ! ce sont des bouchers !

    • (On excepte les déserts de sable, de glace ou forêts primaires). Armes blanches de fabrications artisanales. Uniquement pour manger et pas d’espèces menacées, protégées ou hors périodes légales pour les chasser… C’est envisageable à votre avis ?

    • La biodiversité ce n’est certainement pas faire de l’élevage d’animaux pour les relâcher dans la nature afin de les exterminer.
      En plus d’être des tueurs les chasseurs sont malhonnêtes intellectuellement et prennent les non-chasseurs pour des imbéciles. Autant être francs et dire « j’aime tuer, tout le reste je m’en moque ». Cela aurait au moins le mérite d’être clair.
      La preuve : le nombre de chiens, chevaux et autres animaux domestiques tués par des chasseurs qui croyaient avoir vu un cerf, une biche, un sanglier…
      Il faut vraiment prendre les autres pour des demeurés pour leur faire croire à une méprise.

  • Pour / contre c'est très binaire, le temps des chasseurs cueilleurs est passé. Les chasseurs ont des liens très forts sur les territoires ruraux, ils sont une force importante de la politique française (Macron l'a bien compris). Effectivement chasser des espèces en voie d’extension au nom de la tradition, que dire sinon que c'est irresponsable, pour les autres espèces qui prolifèrent (elles sont également nourries par la main de l'homme), justement pour amuser les chasseurs, d'autres part les battus s'effectuent à grand coup de 4*4 désiel, hyper écolo comme tout le monde le sait. Bref les chasseurs aiment chasser ce qui est loin ...Lire la suite

  • A 58 ans, j'ai décidé de passer mon permis de chasse : C'est pour moi une révolution copernicienne. J'étais strictement opposé à la chasse barbare, le côté réac, crétin, de la plupart des chasseurs (chasse au canard à la hutte) que j'avais pu rencontrer jusqu'alors n'a fait que confirmer mon sentiment. En changeant de région, pour une beaucoup plus rurale, j'ai découvert quelques chasseurs très respectueux de la nature, très concernés par les questions écologiques, qui ne tire que s'ils sont sûrs de tuer l'animal. Mon jardin est labouré régulièrement par des hordes de sangliers qui détruisent également des murets c...Lire la suite

  • Le débat est biaisé. Pour répondre sincèrement à la question initiale, personne ne peut dire oui, sauf un fana des chasseurs. J'apporte mes arguments en faveur de la chasse : 1. Tuer des animaux est un acte naturel. Si vous n'en êtes pas convaincus, essayez d'apprendre à votre chat ou chien à ne manger que des végétaux. Je ne dis pas que ce soit moral pour un être humain, ça, c'est un autre débat, sur lequel il peut y avoir plusieurs avis en dehors du vôtre. J'affirme seulement que tuer un animal est 100% naturel. 2. D'ici quelques années, le nombre des chasseurs va fortement diminuer. Le gouvernement sera alors obligé d...Lire la suite

  • Sur le danger pour l'homme : La hantise de la plupart des chasseurs, ce sont les promeneurs inconscients. Inconscients, parce que la chasse est signalée par de nombreux panneaux, parfois même dans les zones urbanisées par des hommes interdisant l'accès aux chemins sur laquelle la chasse a lieu. Et ces gens se permettent de forcer le passage, de pénétrer sur la zone de chasse, pendant la chasse. Qu'ils mettent en danger leur vie, c'est leur problème. Mais ils font prendre un risque considérable aux chasseurs, en les rendant susceptibles de devenir meurtriers contre leur gré. Et la population n'a cure de la présomption d'innocence q...Lire la suite

  • Comment ils peuvent se pretendre ecologistes quand ils deversent ue quantite incroyable de plomb dans la nature qui de retrouve inmanquablement dans les sols et les cours et etendues d’eau (meme si c est interdit en zone humide, qui est la pour verifer tout les abus d’abord, on n’arrive meme pas a empecher le braconnage…). 2 plombs 2 mesures comme toujours.

  • Il est nécessaire effectivement de contrôler la prolifération des espèces mais j’ai bien connu des chasseurs qui ne déclarent pas tout le gibier abattu … côté écologie hors mis le plomb il y a aussi les cartouches plastique qui sont rarement ramassées … je les ramasse par dizaine lors de mes rando. J’en ai par ailleurs réprimandé les voyant jeter dans la nature les canettes de soda … lamentables.
    Je ne veux pas tous les mettre dans le même manier évidement mais ils sont à des années-lumière de savoir ce qu’est vraiment l’écologie.

  • Non les chasseurs ne sont pas les premiers écologistes de France. La liste des arguments présentés par Allain Bougrain Dubourg est indéniable, et il a tout à fait raison de pointer du doigt les incohérences du discours des chasseurs. Malheureusement ce débat est souvent pollué par des personnes qui assimilent la chasse à un crime, une perversion odieuse. Mais pour la plupart des chasseurs (en tout cas ceux que je connais), c'est justement l'inverse. C'est un retour à la nature, une communion avec elle. La chasse fait partie de la nature, les animaux chassent, et l'homme est un animal, qui pour arriver à survivre a du chasser. Bien...Lire la suite

  • Ajoutez un argument CONTRE Argument CONTRECONTREimage user
    Connectez-vous pour utiliser cette fonctionnalité !
  • Contre à 100000% ! Contre le massacre de pauvres animaux innocents ! Ras le bol que l’Homme se pense au dessus de tous les autres êtres vivants de ce monde !
    C’est honteux qu’en 2018 on soit encore en présence d’assassins de la nature, avec des armes entre les mains et à partir de l’adolescence !

    • Pour écrire ce commentaire, vous utilisez un appareil électronique. Cet appareil a été fabriqué dans un processus industriel qui a détruit de nombreux habitats naturels. Et savez-vous ce qui est plus grave que de tuer un animal protégé ? Détruire son habitat. Donc, en utilisant un appareil électronique, vous vous positionnez bien plus au-dessus des autres êtres vivants qu'en utilisant un fusil. Mieux, en refusant qu'on tue des animaux, vous vous placez au-dessus de toutes les espèces animales qui tuent sans vergogne d'autres animaux. Vous vous retirez de cette nature que vous admirez, vous plaçant comme observateur extérieur pl...Lire la suite

  • Quand les chasseurs ne relâcheront plus massivement des animaux d'élevage pour le plaisir de les tuer, quand les pratiques extrêmement traumatisantes et douloureuses s'arrêteront (chasse à courre, pièges à glu, déterrage ...), quand les centres de soin ne recevront plus d'oiseaux protégés criblés de plombs (notamment beaucoup de rapaces "faisant concurrence" d'après les chasseurs), quand on pourra se promener librement dans une nature paisible sans craindre de se faire tirer comme du gibier (on ne compte plus le nombre de morts chaque année à cause de tirs sans identification préalable de la cible), quand une régulation avér...Lire la suite

  • Non, la chasse n'est pas une bonne chose. Elle est une tradition inutile et dangereuse, faites pour divertir d'incroyable pervers... Pour revenir sur les arguments de ce monsieur : "Il faut d’abord savoir une chose, le chasseur ne fait pas que chasser..." -> Dans ce cas, pourquoi ne pas se concentrer uniquement sur votre devoir de préservation de la nature ? Cette pulsion meurtrière qui est la vôtre n'est en rien nécessaire. "Bien sûr, ils ne font pas n’importe quoi..." -> Quid de tout ces "accidents de chasse", de cette fâcheuse manie de descendre en forêt alcoolisé et de descendre tout ce qui bouge ? Malheure...Lire la suite

    • La chasse est utile. Les chasseurs ont des torts colossaux, qui sont connus de tous (alcoolisme, conduites à risque, tir à tort et à travers…), mais ils sont nécessaire. Et s’ils disparaissent, l’État payera des professionnels pour faire la même chose. Ne pensez-vous pas qu’il soit préférable de laisser des passionnés réguler les populations animales, plutôt que d’utiliser l’argent public pour le même objectif ?
      (Sur le discours foireux de M. Arnauduc, je suis d’accord avec vous. C’est du marketing pur et simple, manipulation de chiffres, et blabla sans intérêt).

  • Les chasseurs ont une vision binaire de la biodiversité : le gibier ou les nuisibles. Est-ce cela être écologiste ?
    La nature n’a nul besoin d’être régulée, c’est l’activité humaine qui crée le désordre.

  • Quentin 3 oct. 16:43 a tout dis. Il n’y a rien à ajouter si ce n’est le non respect de propriétés privées déclarées comme interdites à la chasse et régulièrement pénétrées par les chasseurs. Il vont même jusqu’à détruire les panneaux (rappelant les arrêtés préfectoraux ). De grossiers personnages se croyants au dessus des lois !

  • je suis contre la chasse ! le gibier chassé est du gibier d’élevage ! on met toujours en avant le rôle de régulateur des chasseurs (chevreuils sangliers) mais on oublie leur rôle destructeur (piégeage des oiseaux déjà sur la liste rouge, chasse des oiseaux jadis protégés (merci Macron au passage!) comme la barge à queue noire et j’en passe ! et n’oublions pas tous les rapaces massacrés par des chasseurs sans scrupule (mais surtout sans cervelle!!) enfin, c’est bon de se promener dans la campagne sans être inquiété de prendre une décharge de plomb dans le derrière!!!

  • La pratique de la chasse est une atteinte à la liberté. Si ces gens là s’arrogent le droit de tuer, que font ils de mon droit de voir vivre libre et sauvage?

  • Écologistes ? Les chasseurs qui élèvent des animaux (qui font des dégâts) pour les relâcher dans la nature pour leur tirer dessus ensuite ?
    Écologistes ? Ces milliers de munitions retrouvées dans la nature et contenant du plomb ?
    Écologistes ? Les jours de chasse ou l’on ne peut plus sortir de chez soi quand on habite la campagne, où l’on ne peut plus promener son chien en forêt sous peine de se voir hurler dessus par des viandards déjà bien enivrés à l’heure de l’apero, voire se faire tirer dessus par ces inconséquents qui ont maintenant leur permis de tuer considéré comme un loisir, pour 200 €.

  • Dans le billet rédigé par Jean Pierre Arnauduc, la justification du rôle de "premiers écologistes de France" repose sur l'idée qu'en dehors des périodes de chasse, les chasseurs "entretiennent" et "aménagent" la Nature. Pourtant, la Nature a-t-elle vraiment besoin d'être "entretenue", "aménagée","taillée","plantée" ? Elle n'y arrive pas toute seule ? A moins de considérer le territoire français comme une jardin de chateau à la française ? Tous les aménagements réalisés par les chasseurs dans la Nature ne visent qu'à favoriser que les espèces gibier (perdrix, lièvre, lapins, chevreuils, sangliers, cerfs etc...) Toutes le...Lire la suite

  • Que les chasseurs soient les premiers écologistes de France, moi ca me fait rire tellement c’est ridicule : des tonnes de plomb déversés dans la nature et qui empoisonnent les animaux qui les prennent pour des graines. des tonnes de cartouches vides qui trainent dans la nature. Des espèces en voie de disparition chassables. Des faisans d’élevages qu’il faut déplacer pour passer sur un chemin et qui sont élevés juste pour être tué……Je pourrais continuer sur toute la page

  • Peut-on m’expliquer pourquoi les chasseurs prennent-ils « soin de la biodiversité » pour lui tire dessus ensuite ?
    Comment peuvent-ils continuer à tirer sur des espèces au bord de l’extinction en France comme le Grand Tétras ?
    De quel droit s’approprient-ils la nature 7j/7 ?
    Avez-vous vu un naturaliste ou un promeneur tuer ou blesser quelqu’un pendant la pratique de son loisir ? Les chasseurs, c’est chaque W-E…
    Trouvez-vous justifié de lâcher des centaines de milliers d’oiseaux juste avant l’ouverture pour leur tirer dessus ensuite ?
    Et est-il besoin de poser la question de la justification du maintien des chasses à courre et celles dites « traditionnelles » ?

  • La principale excuse des chasseurs pour se donner le droit de vie ou de mort sur les animaux, c'est la régulation des espèces. Il me semble que la nature est bien faite et qu'elle se régule toute seule. Nous, êtres humains, avons déréglé les rouages de cette machine parfaite en faisant disparaître des espèces, en mettant le bazar. Pour réguler les espèces, il serait plus judicieux de rendre à la nature ce qui lui appartient, de réparer les rouages. De plus, la chasse était à la base une question de survie pour se nourrir. Aujourd'hui, elle n'est plus nécessaire puisque notre alimentation nous permet des alternatives. Un chasse...Lire la suite

  • Dangereux pour l’écosystème avec la chasse d’espèces en dangers et dangereux pour l’homme : https://mobile.francetvinfo.fr/societe/justice/pour-moi-c-etait-un-sanglier-un-chasseur-condamne-a-un-an-de-prison-ferme-pour-avoir-tue-un-randonneur-par-erreur_2961879.html

  • Toujours les memes arguments de ""regulation"". Desequilibre de la Biodiversite oui ! Et comme dit si bien l ame damnee de macron (jaime tuer des betes). Preuve unique et commune a tous ces sociopathes - car il faut avoir un derangement psychique - pour prendre du plaisir a tuer. Mettre a mort par plaisir sous couvert darguments tous plus aberrants les uns et ls autres. Cest immonde. Ces esprits deviants et anormaux devraient etre soumis a expertise psychiatrique ! Soutenus et armes par l Etat ils sont 1 menace reelle et quotidienne pour les Citoyens sains desprit.. leurs derives et leur impunite commencent a inquieter les ruraux egalement. ...Lire la suite

  • J'habite à la campagne et les chasseurs pourrissent la vie de tous les habitants, mais personne n'ose rien dire de peur que ces vandales s'en prennent à eux (ou à leurs animaux) sous couvert d'"accident". Se réveiller par des coups de feu et des hurlements de gros beaufs c'est atroce, c'est n'importe quel jour, même le dimanche quand on voudrait être tranquillement au soleil dans son jardin, même en temps de brouillard et jusqu'à la tombée de la nuit quand on n'y voit plus rien ! Les sadiques qui font ça élèvent des faisans, ces pauvres bêtes qui n'ont pas peur des hommes se retrouvent sur le bord des routes et viennent vers nous...Lire la suite

  • Moi le fait que certains chasseurs considèrent ça comme un loisir me laisse perplexe… Il s’agit quand même d’ôter des vie et cela devrait toujours être fait avec respect et humilité. Aussi le fait que des marcheurs/cyclistes soient tué tous les ans, parce de pauvres bougres ne savent pas bien viser est un vrai problème..

  • Difficile d’aimer la chasse comme elle est pratiquée aujourd’hui en France tant certaines pratiques sont abjectes (chasses à la glu et à la matole, déterrage des blaireaux, le fait que de nombreux mustélidés continuent d’être tués ainsi que les renards, etc.) . En outre, je pense que les chasseurs ont une vision gestionnaire de la nature : le sauvage ne les intéresse pas, seul le « gibier » les attire. Enfin, ce sont souvent de bien piètres naturalistes : de la nature, ils ne connaissent que les animaux qu’ils peuvent tirer. En conclusion, lorsque j’entends les chasseurs dire qu’ils participent à la protection de la biodiversité, les bras m’en tombent…

  • Non les chasseurs ne sont pas les premiers écologistes de France car bon nombre d’entre eux tue pour tuer et non pour se nourrir. Pour preuve les congélateurs regorgeant d’alouettes jamais plumées … trop fastidieux …