Le constat

Nous sommes partis d’une anecdote. Un jour, nous avons lu un sondage sur le gaz de schiste : 85 % des Français étaient contre, 9 % pour…. et seuls 14 % se sentaient capables d’expliquer ce que c’était.

Cela nous a amené à nous poser une question fondamentale : comment se forge-t-on une opinion ? Uniquement sur des a priori ? Sur des on-dit ? Ou parce que l’on pense pareil que certaines personnalités médiatiques ?

Pour nous, le mieux aurait été d’avoir pour chaque question d’actualité, un argumentaire des Pour et des Contre. On a cherché partout, sur Internet, sur papier… ça n’existait pas. Alors on a décidé de le créer.

Le concept

Le Drenche repose sur un concept simple. Pour chaque grande question d’actualité, nous offrons au lecteur :

  • un contexte simple, factuel, court et précis, pour savoir de quoi on parle.
  • deux tribunes d’avis opposés, chacune rédigée par une personne compétente, légitime et engagée.

Notre unique but : vous aider à vous forger VOTRE opinion, pour faciliter par la suite l’engagement citoyen. 

Pourquoi « Le Drenche » ?

gif-le-drenche

Un petit GIF vaut mieux qu’un long discours : le nom du journal vient des mots DRoite, cENtre et gauCHE.

Au-delà de l’origine du nom, l’idée est de montrer que Le Drenche est un journal qui regroupe des opinions diverses et opposées en un même lieu. Nous voulions résumer l’idée même du débat dans le titre du journal.

Le journal ne traite pas uniquement de politique, loin de là. Il aborde tous les thèmes qui font débat (société, religions, culture, sport, cinéma, actualité internationale, etc.) toujours dans le même but : vous aider à vous forger VOTRE opinion.

En quoi c’est innovant ?

L’innovation du journal LE DRENCHE, c’est de faire un journal :

  • participatif : ce sont des contributeurs externes qui écrivent les tribunes. Ils sont légitimes, compétents et engagés.
  • démocratique : ce sont les lecteurs qui proposent et choisissent les sujets, via un comité de rédaction ouvert à tous.
  • interactif : notre but est de permettre au lecteur de forger SON opinion. Il est invité à indiquer son avis sur le sujet avant et après la lecture des arguments. Et à prolonger le débat en rajoutant des arguments. Et surtout, ce sont les lecteurs qui proposent et choisissent les sujets qu’ils souhaitent voir traités.

Enfin, c’est un journal qui pousse à l’engagement. Nous avons une vingtaine de partenariats avec des associations, des outils ou des initiatives qui permettent à nos lecteurs de s’engager facilement et d’exercer pleinement leur citoyenneté.

Un journal web et papier

Depuis octobre 2016, Le Drenche est un journal papier distribué gratuitement dans les grandes écoles et universités, au début sur Paris et sa région, puis petit à petit dans toutes les grandes villes françaises. Il est imprimé mensuellement à 60 000 exemplaires !

A terme, sa parution sera hebdomadaire. Cette périodicité permettra d’effectuer une couverture suffisamment fraîche des sujets d’actualité et laissera le temps à l’équipe de rédaction de construire chaque numéro avec un niveau de qualité constant.

Pour ceux qui n’habitent pas dans une grande ville, il est possible de recevoir directement le journal chez soi en s’abonnant.

Rédaction : des personnes légitimes, compétentes et engagées d’horizons diverses

Pour permettre une grande diversité de points de vue, et un véritable engagement partisan des articles, Le Drenche s’appuie sur une communauté de contributeurs compétents dans de nombreux domaines.

Les contributeurs légitimes viennent de divers horizons : élus locaux ou nationaux, universitaires, chercheurs, acteurs terrains, associations, ONG, etc. Ils ont tous un point commun : ils connaissent leur sujet et sont engagés pour leurs convictions.

Précision d’importance : Le Drenche n’est lié à aucune structure politique, groupe d’influence, entreprise, etc.

En quoi ça pourrait changer la France ?

La montée en puissance des partis extrêmes, la violence des manifestations de tous bords, la vivacité des clivages… La liste des sujets qui divisent les Français et qui génèrent de vives tensions est longue. Ces conflits ont souvent la même origine : la méconnaissance de l’autre. En exposant de manière claire tous les points de vue, tous les avis,  Le Drenche a l’ambition de donner à chacun les outils nécessaires pour comprendre et tolérer les avis divergents.

Et de manière générale, nous pensons que le débat est bon pour notre société et pour la démocratie. Nous pensons que si l’on sait vraiment de quoi on parle quand une question se présente, qu’on connaît les avantages et les inconvénients d’une réforme, on votera plus intelligemment. Finalement, nous pensons qu’on a tout à y gagner si un maximum de monde s’intéresse vraiment aux changements de notre société.

Vous désirez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter.

8 Commentaires

  1. Je viens pour la première fois sur ce site ,dont j’ai eu connaissance par FR3.
    L’idée en elle même d’une publication qui traite de sujets dont elle connaît et maîtrise l’entièreté de ses composants est certes de bon aloi. Malgré que je pense qu’il existe encore des revues qui savent aussi de quoi « elle parle ».
    Mais ne pensez vous pas que ce qu’attend le Français dans cette mouise et perte totale des valeurs et de l’intégrité de chacune et de chacun, que ce n’est pas autre »chose » que nous attendons. L’ampoulage ( néologisme) de nos théoriciens de l’information tout comme celle de nos élus et surtout de nos politiques nous distillent des discours et méthodes qui ne sont pas en concordance avec notre société et de ce qu’elle en attend.
    Je m’exprime ainsi car le peu dont j’ai lu de votre « DRENCHE » est lui aussi semble t’il écrit par des personnes qui échappent à la société et sont en voie de l’abandonner. Ce qu’attend le Français c’est que l’on lui donne du travail et cela est possible et rien n’est proposé hormis de l’indemniser pour rien faire et surtout qu’il se taise pour le diriger vers l’esclavagisme froid de cette guère froide de la société;
    Le français ,ce qu’il veut c’est que l’on traite les problèmes de la « malboufe » que personne ne parle et ne s’y attaque
    Le français ce qu’il désire c’est que un président par exemple socialiste ne vive pas dans une monarchie et dans un palais tel que l’Elysée Ce que veut le Français c’est que l’on donne réellement une éducation digne de qu’elle doit être pour son avenir.
    Il est mille et un sujet de cet acabit et il est comme une omerta et tout se fait en silence, pour favoriser le contraire de valeurs essentielles dont il me semble que vous aussi y échappez!!!!!!!

2 Rétroliens / Pings

  1. Le concept en une image - le Drenche
  2. Nouveau media : « Le Drenche  | «Politique Guadeloupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*